Notre démarche

L’association vise à agir avec tous ceux qui le souhaitent, pour établir le lien, au cas par cas, entre souffrance mentale et travail, lorsque cette souffrance conduit à la pathologie, voir la mort, pour des salariés.

Pour cela, trois types d’action seront développés :

1- Agir avec des victimes (ou leurs ayants droits) et organisations touchées par les suicides et dépressions professionnels, afin d’aider à montrer et démontrer le lien avec le travail, au cas par cas. Cette action pourra dans certains cas être concrétisée par un soutien actif lors des actions en justice afin de faire reconnaître la maladie professionnelle ou l’accident du travail et par une assistance afin de préserver les familles du conflit d’intérêt pouvant surgir lors de toute expertise.
Cela signifie concrètement à aider les salariés à monter leur dossier de reconnaissance MP ou AT devant les CPAM-CRAM, les CRRMP ou les tribunaux compétant au civil ou au pénal suivant les cas. En ce sens, notre projet consiste à obtenir des jurisprudences.
Et à aider aussi les syndicats de salariés (et les CHSCT) ou les organisations de professionnels (du travail, de la santé…) lorsqu’elles sont confrontées à de telles démarches ou lors de demandes d’expertises en veillant à ce que de telles expertises n’aient pas pour but de contrecarrer l’intérêt des salariés.

 
2- Diffuser de l’information et organiser de la formation à partir des connaissances existantes et à partir de celles produites dans le cadre des activités de l’association.

 
3- Créer des liens avec des acteurs sociaux et institutions pour agir de manière préventive, donc transformer le travail