Le nouvel ordre psychiatrique

Tweet about this on TwitterShare on Facebook

Le nouvel ordre psychiatrique

Auteur : Olivier Labouret – parution : 2013

2 décembre 2008 : se saisissant d’un fait divers, le chef de l’État français proclame le grand tournant sécuritaire de la psychiatrie. Car la crise économique historique ayant déferlé sur le monde quelques mois plus tôt nécessite coûte que coûte de changer les comportements et les mentalités.

5 juillet 2011 : annoncée par le discours présidentiel, la loi relative « aux droits et à la protection » des personnes faisant l’objet de soins psychiatriques ouvre enfin la possibilité de traiter de force à domicile quiconque manifesterait un trouble. Liberté d’aller et venir, sûreté, inviolabilité du corps humain, les droits humains fondamentaux se trouvent bafoués par une réforme dangereuse remettant en cause profondément la confiance des patients et la déontologie des soignants.

À l’heure où une politique d’austérité généralisée vient répondre à l’emballement insensé du système économique, le contrôle social de la « santé mentale » des populations est ainsi assuré par la peur de la folie et de l’exclusion. Voilà comment la psychiatrie publique, dévoyée par le pouvoir en place, est en train de devenir l’instrument d’une persécution d’État. Parce que l’ordre mondial néolibéral a besoin d’un homme invulnérable pour prospérer, toute déviance comportementale ramenée à une défaillance individuelle doit être prévenue et traitée par la science médicale. Aujourd’hui plus que jamais la guerre économique est une impitoyable guerre psychologique : profondément déshumanisant, le nouvel ordre psychiatrique est en marche. À nous d’enrayer sa folle fuite en avant !