la société Thalès Microelectronics vient d’être condamnée pour faute inexcusable pour le suicide d’une salariée, survenu le 23 octobre 2009

Tweet about this on TwitterShare on Facebook
ASD Pro se félicite de cette décision:
pour rappel: la sécurité sociale avait refusé la reconnaissance de ce suicide en accident du travail, malgré un rapport accablant de l’inspection du travail.
c’es le tribunal des affaires de sécurité sociale qui avait reconnu l’Accident du Travail;

ASD Pro avait rédigé une monographie sur laquelle s’était alors beaucoup appuyé le TASS.
Thalès n’a eu de cesse de tout faire pour éviter cette reconnaissance, et encore récemment pour échapper à la FIE en tentant notamment de discréditer les militants syndicaux qui témoignaient de la responsabilité de la direction.
le TASS n’a donc pas cédé à ces arguments fallacieux et ASD Pro s’en réjouit.